RSS



  > >

. . . . . . . . . . . . . . . . . . 1438 . 2017. . . . . . . ., ,



 
LinkBack
  #10  
December 3, 2011, 02:07 AM
 


Rsum gnral de luvre N 1

Lauteur-narrateur personnage raconte son enfance alors quil avait six ans. Par un va et vient entre le point de vue de lauteur-narrateur adulte et de lauteur-narrateur enfant , le lecteur entre dans le monde solitaire du narrateur qui malgr quelques timides amitis ne semble compter comme vritable ami que la boite merveilles. En faisant le bilan de son enfance, lauteur raconte ses journes au Msid auprs du fqih et de ses condisciples (=collgues), la maison de Dar Chouafa et les habitudes de ses habitants ainsi que le souvenir de fiert de sa mre concernant ses origines et son habitude passer du rire aux larmes en plus de son art de conter les vnements dune faon qui passionnait son auditoire. De part son genre, le rcit reste un vritable tmoignage du vcu de ses personnages par la frquence des noms de quartier qui constituent une vritable cartographie gographique. La figure calme du pre est mise rude preuve dans le march des bijoux quand il vient aux mains avec le courtier avant dacheter les bracelets or et argent sa femme.Cet incident prcde lannonce de la perte du capital dans le souk des haks ce qui fait basculer le niveau de vie de la famille dans la pauvret. Aprs avoir assur le quotidien de sa famille, le pre part aux environs de Fs pour travailler comme moissonneur. Aprs un mois dabsence, il rentre chez lui pour apprendre le divorce de Moulay Larbi avec sa seconde pouse, la fille du coiffeur, ce qui lui permet dexprimer son soulagement quant ce dnouement

  #11  
December 3, 2011, 02:08 AM
 

Rsum gnral de luvre N 2
Ahmed Sefrioui, ou Sidi Mohammed, voque son enfance passe lancienne Mdina de Fes. Il menait une vie tranquille auprs de sa mre, femme au foyer, et son pre, tisserand.Il a consacr une bonne partie du livre parler des voisins, des amis de la famille, de leurs habitudes, de leur problmes et de leur vie quotidienne, et particulirement de Lalla Aicha, la meilleure amie de samre, qui a souffert cause de son mari ingras.La paisibilit de la vie de cet enfant de six ans fut trouble par la perte de la bourse de son pre, une bourse qui contenait tout son capitale. Ce qui obligea le pre de la famille travailler dans les champs pour pouvoir reprendre ton travail.Pendant son absence, la mre et lenfant visitaient quotidiennement des mauseles pour demander aux saints de leurs rendre le pre sain et sauf.Leur voeux fut exoc un mois aprs le dpart du pre, ensuite les choses sarrangrent petit petit.Au milieu de tous ces vnements, la boite merveilles que possdait Sidi Mohammed jouait un rle trs important, elle lui reprsentait un vritable rconfort quand il avait des ennuies, ctait synonyme daccs son propore monde






  #12  
December 3, 2011, 02:09 AM
 



Schma narratif
Etat initial : Lauteur-narrateur personnage vit avec ses parents. Rien ne perturbe sa vie heureuse. Cette phase occupe une place importante dans le rcit (Ch. I jusquau Ch. VIII). Lampleur de cette tape traduit la flicit dans laquelle baigne le petit enfant. Dailleurs, il est plong dans un monde merveilleux.

Elment perturbateur : Ce qui trouble cette flicit cest la ruine du pre qui a perdu son capital : largent quil portait sur lui est tomb quelque part dans un souk.

Pripties : Le voyage du pre la campagne, o il exerce un travail pnible afin de pouvoir amasser de largent ncessaire pour se rtablir dans son atelier. (Ch. VIII, IX, X, XI). Le cong accord au petit qui ne va pas lcole coranique cause de sa faiblesse. La tristesse de la mre qui se rend aux mausoles et consulte les voyants.

Dnouement : e retour du pre.

Situation finale : e retour de lquilibre : le bonheur. La rouverture par le petit de sa boite Merveilles




()





06:47 AM.

- - - -

Powered by vBulletin® Version 3.8.8, Copyright ©2000 - 2017, Jelsoft Enterprises Ltd.
SEO by vBSEO 3.6.0 PL2